Dryade à huit pétales

Dryas octopetala L., 1753


  • 5
    observations

  • 4
    communes

  • 5
    observateurs

  • Première observation
    2017

  • Dernière observation
    2021
Archimbaud Philippe - Castellana Aurélie - Martin-dhermont Laurent - Rauzier Adèle - Roux Sophie

Informations sur l'espèce

Sous arbrisseau formant de petits tapis denses. Ses feuilles sont dentées et ressemblent à de petites feuilles de chêne. Ses fleurs blanches se caractérisent par son nombre de pétales qui doit être de huit mais, attention, ce n'est pas toujours le cas... La dryade pousse en altitude et apprécie les situations de crêtes ventées. - PNE
La dryade a donné son nom à une période froide postglaciaire, le dryas. Son pollen a été retrouvé en abondance dans les sédiments de cette époque. Cette espèce, d'origine boréale, a colonisé nos régions avec l'avancée des glaciers arctiques. Plus tard, lors du réchauffement du climat, elle n'a subsisté que dans les régions montagneuses. - PNE
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Dryadea octopetala (L.) Kuntze, 1891 | Dryas alpina Salisb., 1796 | Dryas babingtonii Porsild, 1959 | Dryas chamaedrifolia Gray, 1821 | Dryas eriopoda Gand., 1883 | Dryas lepida Gand., 1883 | Geum chamaedryfolium Crantz, 1763 | Ptilotum octopetalum (L.) Dulac, 1867

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles