Salamandre tachetée

Salamandra salamandra (Linnaeus, 1758)

Classe : Amphibia Ordre : Urodela Famille : Salamandridae Genre : Salamandra

  • 80
    observations

  • 15
    communes

  • 30
    observateurs

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2018
Anglio Gregory - Archimbaud Philippe - Bensa Marion - Breton François - Cevasco Jean-marie - Chapelut Florent - Combeaud Stéphane - Demontoux Daniel - F.berthollet - F.goulet - F.poirier - Gachet Jean-claude - Icardo Emmanuel - Krammer Mathieu - Labigand Benoit - Lanteri-minet Alain - Lebard Thomas - Liborio Albin - M.derrien - Malthieux Laurent - Martin-dhermont Laurent - Messaoudene Virginie - Millischer Gérard - Niveau Michel - Ormea Patrick - P.commenville - P.faucon-mouton - Polidori Eric - Reboul Sylvain - Riviere Raphaël

Informations sur l'espèce

La salamandre tachetée est le plus gros urodèle de France, aisément reconnaissable à son aspect boudiné luisant et à sa coloration noire et jaune. On la rencontre dans les sous-bois humides, au bord des mares forestières, des ruisseaux, des sources et des fontaines. Elle est active, essentiellement la nuit, ou de jour par temps humide. En hibernation ainsi qu'en estivage, elle peut pénétrer assez loin dans les grottes et autres cavités. - PNE
La salamandre tachetée est ovovivipare, les œufs éclosent directement dans le ventre de la femelle et les larves sont ensuite libérées dans l'eau. Celles-ci se distinguent aisément des larves de tritons par la présence d'une tache jaune située à la base de chaque patte. L'espèce n'est liée à l'eau que le temps de la reproduction et, d'ailleurs, piégés dans un point d'eau, les adultes seraient condamnés à la noyade. - PNE
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Lacerta salamandra Linnaeus, 1758 | Salamandra maculata Schrank, 1786 | Salamandra maculosa Laurenti, 1768 | Salamandra vulgaris Cloquet in Lerrault, 1827 | Triton corthyphorus Wagler, 1820

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles