Vipère aspic

Vipera aspis (Linnaeus, 1758)

Classe : Reptilia Ordre : Squamata Famille : Viperidae Genre : Vipera

  • 332
    observations

  • 22
    communes

  • 81
    observateurs

  • Première observation
    1900

  • Dernière observation
    2017
-999 - A.bonneron - Anglio Gregory - Archimbaud Philippe - Arsan Patrick - Bensa Marion - Bergeon Jean-pierre - Binot Yvan - Bonnet Xavier - Breton François - Brosius Hervé - C.borreani - Caratti Gérard - Carriat Jacques - Cevasco Jean-marie - Christol Bernard - Claudon Sylvie - Combeaud Stéphane - Cossa Jean-louis - Crassous Claire - Cristini Sylvain - Culotta Jean-marc - D.liautaud - Da Costa Marie-hélène - Deluermoz Gil - Demontoux Daniel - E.pollet - Estachy Robert - F.berthollet - F.goulet - F.poirier - F.rifflet - Fougeray Daniel - Gachet Jean-claude - Gazave Elodie - Gils - Girardon Christophe - Gorgerat Christophe - Guigo Franck - Icardo Emmanuel - Issautier Anne-marie - Jl.michel - Jm.cevasco - Jp.malafosse - Klein Ludovic - Krammer Mathieu - Lanteri-minet Alain - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Leccia Marie-france - Liautaud Didier - Liborio Albin - Lombard Georges - M.pannetton - Maillet Thierry - Malafosse Jean-pierre - Malthieux Laurent - Mandine Jean-paul - Martin-dhermont Laurent - Milou Alain - Montigny Olivier - Ormea Patrick - P.arsan - P.faucon-mouton - Pardi Jean-luc - Perfus Monique - Poc.onf - Polidori Eric - Priou Samuel - R.giordano - Rebattu Guy - Rey Auguste - Ricklin Michel - Rossi Gilbert - Roux Sophie - Ruffray Vincent - Stagiaire - Thomas- Cantier Francis - Turpaud Anthony - Wommelsdorf Bénédicte - Zimmermann Laurent

Informations sur l'espèce

La vipère aspic présente les caractéristiques communes aux vipères : écailles carénées, petites plaques céphaliques, pupilles fendues, courte queue et motif en zigzag. Elle se distingue toutefois par son museau retroussé. On la rencontre surtout dans les milieux secs, rocheux ou embroussaillés, les sous-bois clairs, où elle se nourrit d'abord de petits rongeurs. Elle possède deux crochets à venin qu'elle utilise pour neutraliser ses proies. - Parc national des Ecrins
Sa morsure est exceptionnellement mortelle pour l'homme mais elle présente souvent des conséquences de santé non négligeables en plus des œdèmes et nécroses. Ce n'est toutefois pas un serpent agressif et sa réaction ordinaire en présence d'une menace reste la fuite. - Parc national des Ecrins
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Aspera aspic | Coluber aspis Linnaeus, 1758 | Vipera (Echidna) aspis Merrem, 1820

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles