Orvet fragile

Anguis fragilis Linnaeus, 1758

Ordre : Squamata Famille : Anguidae Genre : Anguis

  • 107
    observations

  • 15
    communes

  • 37
    observateurs

  • Première observation
    1900

  • Dernière observation
    2018
A.bonneron - Archimbaud Philippe - Blanc Michel - Castellana Aurélie - Cevasco Jean-marie - Chapelut Florent - Combeaud Stéphane - Culotta Jean-marc - Desmares Michel - Dunand Jean-luc - Duriez Olivier - F.poirier - Foltz - Gachet Jean-claude - Girardon Christophe - Icardo Emmanuel - Jc.gachet - Jp.malafosse - Krammer Mathieu - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Lequette Benoît - Liborio Albin - Lombard Georges - Malafosse Jean-pierre - Malthieux Laurent - Martin-dhermont Laurent - Menard Céline - Montigny Olivier - Ormea Patrick - Pardi Jean-luc - Perfus Monique - Pons Philippe - Rey Auguste - Roux Sophie - S.garnier - Wommelsdorf Bénédicte

Informations sur l'espèce

L'orvet fragile est le seul lézard apode de France. Malgré sa silhouette de petit serpent, il s'en distingue d'emblée par sa taille assez petite qui dépasse rarement 40 cm et la présence de paupières mobiles. On le trouve dans les jardins, les prairies, les haies, les boisements et les pelouses parfois jusqu'à 2 000 m d'altitude où il se nourrit principalement de vers et de limaces. - PNE
Son surnom de « serpent de verre » et son nom scientifique fragilis renvoient au fait qu'il est capable d'autotomie en se sectionnant la queue lorsqu'il est menacé par un prédateur. - PNE
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Anguis eryx Linnaeus, 1758 | Anguis gamma Roubieu, 1825 | Anguis orvet Lacepède, 1789 | Anguis vittatus Gravenhorst, 1832 | Dorfia punctata Gray, 1839

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles