Petite nymphe au corps de feu (La)

Pyrrhosoma nymphula (Sulzer, 1776)

Classe : Hexapoda Ordre : Odonata Famille : Coenagrionidae Genre : Pyrrhosoma

  • 183
    observations

  • 16
    communes

  • 16
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2018
Archimbaud Philippe - Breton François - Canut Marie - Cevasco Jean Marie - Goulet Frédéric - Ichter Jean - Jolivet Samuel - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Leccia Marie-france - Martin-dhermont Laurent - Mercier Remi - Minssieux Elise - Pnm - Riviere Raphaël - Roux Sophie

Informations sur l'espèce

La petite nymphe à corps de feu fait partie des Odonates Zygoptères ou demoiselles, caractérisée par une petite dimension, des ailes de même taille pliées en toit au repos. Le mâle de P. nynphula est aisément reconnaissable grâce à sa couleur rouge et ses pattes noirâtres. La femelle a une coloration moins marquée, plutôt orangée. A basse altitude, attention à la confusion avec l’agrion délicat, à pattes rougeâtres. La petite nymphe est commune en France, et les imagos sont visibles d’avril à septembre, selon l’altitude. Elle fréquente les eaux stagnantes ou faiblement courantes dans un large panel de biotopes : mares, lac, tourbières, ruisseaux... Elle est présente dans l’ensemble du Mercantour de 314 à 2405 m d’altitude.
Pour ne pas mettre « tous ses œufs dans le même panier » : les larves de la petite nymphe ne se développent pas toutes à la même vitesse, ce qui permet des émergences étalées dans le temps et donc multiplie les chances de survie des imagos, en cas de mauvais temps par exemple.
21 | 15 | 40 | 41
Non renseignée pour le moment
Agrion amazon Hansemann, 1823 | Agrion sanguinea Vander Linden, 1825 | Agrion sanguineum Vander Linden, 1825 | Libellula minius Harris, 1780 | Libellula nymphula Sulzer, 1776 | Pyrrhosoma minium (Harris, 1780) |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles