Cerf élaphe

Cervus elaphus Linnaeus, 1758

Classe : Mammalia Ordre : Cetartiodactyla Famille : Cervidae Genre : Cervus

  • 1646
    observations

  • 28
    communes

  • 64
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2020
-999 - A.bonneron - Adamo Florent - Ancely Mathieu - Archimbaud Philippe - Belaud Maxime - Belleau Eric - Bensa Marion - Bergeon Jean-pierre - Bonnet Xavier - Breton François - Brosius Hervé - Castellana Aurélie - Chapelut Florent - Claudon Sylvie - Combeaud Stéphane - Depernet Corentin - E.pollet - F.berthollet - F.poirier - F.rifflet - Fribourg Xavier - Gaillard Laurent - Girardon Christophe - Gorgerat Christophe - Guigo Franck - Guillen Gregory - Honore Sebastien - Icardo Emmanuel - Jl.michel - Klein Ludovic - Krammer Mathieu - L.lubet - Labigand Benoit - Labrande Louis-jean - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Leccia Marie-france - Lhommedet Isabelle - Loireau Jean-noël - Lombard Georges - Lurion Raphaël - M.pannetton - Malthieux Laurent - Mandine Jean-paul - Mansons Jérôme - Marcon Salomé - Martin-dhermont Laurent - Mercier Remi - Millischer Gérard - Moisson Marie-cécile - Montigny Olivier - Opolka Boris - Ormea Patrick - P.arsan - Pardi Jean-luc - Perfus Monique - Priou Samuel - Riviere Raphaël - Roux Sophie - S.garnier - Scheyer Laurent - Turpaud Anthony - Zimmermann Laurent

Informations sur l'espèce

Le cerf élaphe est un ongulé, second plus grand cervidé d’Europe après l’élan. Un cerf mâle pèse de 170 à 220 kilos et la biche de 90 à 130 kilos, pour 1m10 à 1m50 de hauteur au garrot. Son pelage d’été est brun-rouge, le pelage d'hiver est plus épais, gris-brun. Une tache jaune clair, orne la croupe des deux sexes. Ses oreilles indépendantes l’une de l’autre lui permettent de localiser les bruits avec précision. Le cerf voit bien à l’aube et au crépuscule. Le mâle porte des bois, qui tombent entre février et avril pour repousser pendant 5 mois. La biche en est dépourvue.
Le bois représente le seul organe capable de se régénérer. Il repousse en l’espace de 5 mois, constitué d'un tissu osseux recouvert de velours au cours de sa croissance et favorisé par la production de testostérone. A l’automne, le cerf d’habitude discret, rivalise par le brame, un cri rauque ; il peut bramer du crépuscule à l’aube. Le mâle rejoint alors une harde de biches, les suit et les retient sur la place de brame. Lorsqu’un rival apparaît, il défend sa position de mâle dominant. Les adversaires brament pour s’intimider. Lorsque aucun ne cède, les mâles s’affrontent bois contre bois. Le combat prend fin quand l’un des deux rivaux se rend compte de son infériorité. Le mâle dominant accède à la reproduction. La durée de gestation est de 8 mois. Excepté durant le rut, les animaux vivent en hardes séparées selon leur sexe.
9 | 10 | 11
Européenne
Cervus albicus Matschie, 1907 | Cervus albifrons Reichenbach, 1845 | Cervus albus Desmarest, 1822 | Cervus atlanticus Lönnberg, 1906 | Cervus balticus Matschie, 1907 | Cervus elaphus brauneri Charlemagne, 1920 | Cervus elaphus carpathicus Tatarinov, 1956 | Cervus elaphus elaphus Linnaeus, 1758 | Cervus elaphus tauricus Fortunatov, 1925 | Cervus germanicus Desmarest, 1822 | Cervus hippelaphus Erxleben, 1777 | Cervus hispanicus Hilzheimer, 1909 | Cervus mediterraneus de Blainville, 1822 | Cervus minor Wagner, 1855 | Cervus montanus Botezat, 1903 | Cervus neglectus Matschie, 1912 | Cervus rhenanus Matschie, 1907 | Cervus saxonicus Matschie, 1912 | Cervus scoticus Lönnberg, 1906 | Cervus typicus Lydekker, 1898 | Cervus varius Fitzinger, 1874 | Cervus vulgaris Botezat, 1903

Video (1)


Piège photo : le cerf

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles