• 110
    observations

  • 18
    communes

  • 7
    observateurs

  • Première observation
    1993

  • Dernière observation
    2011
Barataud Michel - Demontoux Daniel - Favre Philippe - Giosa - Giosa Sylvie - Malafosse Jean-pierre - Roue Sebastien

Informations sur l'espèce

Cette espèce paisible possède une gueule évoquant une tête de dogue qui lui a valu son patronyme. Un autre critère caractéristique est sa queue qui dépasse largement de l’uropatagium, sur près de 3 cm. L’espèce survole tous les types de milieux méditerranéens mais, pour ses gîtes, elle est essentiellement attachée aux falaises, aux calanques, aux défilés et aux parois verticales, naturelles ou non.
En limite nord de son aire de répartition, le molosse de cestoni est répandu dans tous les départements de la région Sud PACA. Il se retrouve depuis les falaises maritimes jusque dans les vallées alpines et les crêtes du Mercantour, où il a été noté à plus de 2 500 m d’altitude à Entraunes (06). L’espèce peut être menacée par les travaux sur ouvrages d’art et par la sécurisation des falaises.
Arêtes rocheuses de haute altitude | Bâtis | Falaises de basse et moyenne altitudes | Forêts d'adret | Forêts d'altitude et zone de combat | Forêts d'ubac | Forêts de chênes blancs et de pins sylvestres | Forêts de ravin | Forêts postpionnières | Grottes et autres cavités | Hêtraie-sapinière | Lacs et mares | Pelouses alpines et subalpines | Pelouses sèches montagnardes | Rivières et torrents
Eurasiatique
Tadarida cestoni | Tadarida midas Schulze | Tadarida nigrogriseus | Tadarida rüppellii | Tadarida savii | Tadarida teniotis teniotis

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles