Citron (Le)

Gonepteryx rhamni (Linnaeus, 1758)


  • 332
    observations

  • 27
    communes

  • 67
    observateurs

  • Première observation
    2015

  • Dernière observation
    2022
Archimbaud Philippe - Belaud Maxime - Belleau Eric - Bence Stéphane - Bensa Marion - Billi Frédéric - Bonnet Xavier - Bounias-delacour Anne - Bourgon Alain - Bouvet Pierre - Bouyon Hervé - Braud Yoan - Breton François - Brosius Hervé - Bru Pauline - Canut Marie - Castellana Aurélie - Combeaud Stéphane - Cruz Camille - Deffarges Joss - Delorme Christine - Dentz Clementine - Desriaux Pierre - Dova Emmanuelle - Drouet Eric - Fortini Letizia Et Philippe - Gallien Melissa - Geniez Philippe - Gerriet Olivier - Gineste Benoit - Gineste Benoît - Gnagni Rudy - Guillen Gregory - Guimier Hubert - Huchon Florence - Jouvenez Gaetan - Krammer Mathieu - Kremmer Laurent - Lambert-grimpard Corentin - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Leccia Marie-france - Letizia Et Philippe Fortini - Leveque Antoine - Lhommedet Isabelle - Loireau Jean-noël - Lurion Raphaël - Malthieux Laurent - Mansons Jérôme - Manuzzi Alain - Marmier Marin - Martin-dhermont Laurent - Maurel N - Maurel Nicolas - Mercier Remi - Migeon Alain - Philippe Et Letizia Fortini - Priou Samuel - Richaud Sonia - Rome Quentin - Roux Sophie - Roy Cédric - Soldati Fabien - Soldati Laurent - Tamisier Jean-philippe - Turpaud Anthony - Yoan Braud

Informations sur l'espèce

Le citron est un papillon de jour très commun, de la famille des piérides, très facile à reconnaître par sa couleur jaune citron (mâle) ou vert pâle (femelle), et sa petite tâche orange sur les ailes. Il peut cependant être confondu, au sud des Ecrins, avec le citron de Provence, dont les ailes sont plus orangées. L’espèce est observable de mars à octobre dans toute l'Europe jusqu'à 2 000 m d'altitude, sauf dans le nord de la Scandinavie et en Écosse. - PNE
C'est un des rares papillons qui hiverne à l'état adulte et le seul dans nos régions à le faire en plein air, caché dans un épais tapis végétal. Il tombe en léthargie en ralentissant son métabolisme et résiste au froid grâce à un sérum « antigel » qu'il produit. Au printemps, la femelle pond sous les feuilles du nerprun. Sa chenille est verte rayée de blanc. - PNE
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Colias rhamni (Linnaeus, 1758) | Gonepteryx rhamni rhamni (Linnaeus, 1758) | Gonepteryx rhamni transiens Verity, 1913 | Papilio rhamni Linnaeus, 1758 | Rhodocera rhamni (Linnaeus, 1758)

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles