Bruant jaune

Emberiza citrinella Linnaeus, 1758

Classe : Aves Ordre : Passeriformes Famille : Emberizidae Genre : Emberiza

  • 542
    observations

  • 18
    communes

  • 39
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2019
A.bonneron - Belaud Maxime - Bensa Marion - Bergeon Jean-pierre - Bonnet Xavier - Breton François - Brosius Hervé - Castellana Aurélie - Claudon Sylvie - Demontoux Daniel - Depernet Corentin - F.berthollet - F.poirier - Girardon Christophe - Honore Sebastien - Krammer Mathieu - L.lubet - Labigand Benoit - Labrande Louis-jean - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Liborio Albin - Lubet L - M.pannetton - Malthieux Laurent - Mandine Jean-paul - Marcon Salomé - Martin-dhermont Laurent - Mercier Remi - Moisson Marie-cécile - Montigny Olivier - P.faucon-mouton - Pardi Jean-luc - Poirier Frederik - Rebattu Guy - Roux Sophie - T.corbet - Turpaud Anthony - Zimmermann Laurent

Informations sur l'espèce

Le bruant jaune est un passereau de taille moyenne (L= 16 cm) facilement reconnaissable à son croupion brun et à son ventre jaune strié. Le mâle nuptial arbore une tête et une gorge jaune vif (contrairement au bruant zizi). L’espèce est sédentaire en plaine, mais les populations de montagne migrent partiellement durant l’hiver. La femelle construit un nid dans une gamme variée de biotopes ouverts : bocages, landes, clairières, pelouses subalpines… Si l’intensification agricole peut menacer l’espèce dans certaines régions de plaines, les effectifs semblent bien se porter dans les zones d’altitude. Elle est bien présente dans le Parc national du Mercantour de l’étage montagnard à l’étage subalpin, mais se raréfie au sud, pour devenir absente des secteurs franchement méditerranéens.
17 | 19 | 22 | 29 | 30 | 30 | 9 | 9
Non renseignée pour le moment
Aucun synonyme pour ce taxon

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles