• 131
    observations

  • 15
    communes

  • 38
    observateurs

  • Première observation
    1900

  • Dernière observation
    2021
Anglio Gregory - Archimbaud Philippe - Arsan Patrick - Belaud Maxime - Bensa Marion - Bonnet Xavier - Brosius Hervé - Canut Marie - Cevasco Jean-marie - Combeaud Stéphane - Cossa Jean-louis - Crassous Claire - F.poirier - F.rifflet - Foltz - Gachet Jean-claude - Guigo Franck - Guillen Gregory - Icardo Emmanuel - Jc.gachet - Jm.cevasco - Krammer Mathieu - L.lubet - Labrande Louis-jean - Lanteri-minet Alain - Lantéri-minet Alain - Laurent Olivier - Lhommedet Isabelle - Liborio Albin - Malthieux Laurent - Mandine Jean-paul - Martin-dhermont Laurent - Montigny Olivier - Opolka Boris - Ormea Patrick - P.arsan - P.pierini - Turpaud Anthony

Informations sur l'espèce

La couleuvre d’Esculape est un serpent svelte de grande taille (pouvant atteindre 1,60 m, exceptionnellement 2 m), de couleur généralement beige-marron sur le dessus et jaune pâle à blanchâtre sur le dessous. Les juvéniles, plus sombre et présentant une tache jaune de chaque côté du cou, peuvent être confondus avec la couleuvre à collier. La couleuvre d’Esculape est le plus forestier et arboricole de nos serpents. Elle vit principalement dans les forêts ensoleillées, les ripisylves, les broussailles et les talus rocailleux.
Elle se nourrit essentiellement de rongeurs, d’oiseaux et de lézards. Arboricole, elle grimpe ainsi fréquemment dans les arbres pour visiter les cavités et les nids d’oiseaux à la recherche d’œufs ou d’oisillons. C’est aussi le seul de nos serpents à étouffer ses proies les plus grosses par constriction, à la manière du boa.
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Coluber auculapii Battersby, 1952 | Coluber sellmanni Donndorff, 1798 | Elaphe longissima (Laurenti, 1768) | Natrix longissima Laurenti, 1768 | Zamenis aesculapii var. nigra Fitzinger, 1853 |

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles