Caille des blés

Coturnix coturnix (Linnaeus, 1758)



  • 270
    observations

  • 24
    communes

  • 57
    observateurs

  • Première observation
    1995

  • Dernière observation
    2020
A.bernard-laurent - A.bonneron - Archimbaud Philippe - Belaud Maxime - Bensa Marion - Bergeon Jean-pierre - Bonnet Xavier - Breton F - Breton Francois - Breton François - Brosius Hervé - Canut Marie - Castellana Aurélie - Claudon Sylvie - Combeaud Stéphane - Cruz Camille - Demontoux Daniel - Depernet Corentin - F.goulet - F.poirier - G.anglio - Girardon Christophe - Guigo Franck - Guillen Gregory - Honore Sebastien - Icardo Emmanuel - Klein Ludovic - Krammer Mathieu - L.lubet - Labigand Benoit - Labrande Louis-jean - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Lhommedet Isabelle - Loireau Jean-noël - Lombard Georges - Malthieux Laurent - Mandine Jean-paul - Mansons Jérôme - Marcon Salomé - Martin Dhermont L  - Martin-dhermont Laurent - Mercier Remi - Moisson Marie-cécile - Montigny Olivier - Ormea Patrick - P.faucon-mouton - P.pierini - Panneton M - Poirier Frederik - R.charmetant - R.estachy - Rebattu Guy - Roux Sophie - S.garnier - Turpaud Anthony - Zimmermann Laurent

Informations sur l'espèce

La caille des blés appartient à la famille des gallinacés. Elle se caractérise par un plumage brunâtre, moucheté de beige et de noir, le mâle a une bavette noire au milieu de la gorge. De petite taille, longueur 17 cm, envergure de 34 cm, poids de 80 gr à 135 gr. Cette espèce est discrète, dérangée, elle s’éloigne en piétant, dans les hautes herbes. Il est difficile de l’observer!
La caille des blés est un oiseau migrateur, qui passe l’hiver en Afrique du nord jusqu’au sud du Sahara. Au printemps, les mâles reviennent avant les femelles pour trouver un territoire de reproduction. Sa présence est trahie par un chant, caractéristique, de jour comme de nuit, dont l’onomatopée est «paie tes dettes» répétée plusieurs fois. La femelle pond en moyenne 10 œufs au sol, dans les hautes herbes et couve seule les œufs pendant 17 jours, quelques heures après l’éclosion, les jeunes quittent le nid, accompagnés par la femelle. Ils se nourrissent seuls. En montagne, les cailles sont présentent dans les alpages jusqu’à plus de 2300 m. En fin d’été, elles repartent, effectuant des migrations nocturnes.
23 | 29 | 32
Eurasiatique
Tetrao coturnix Linnaeus, 1758

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles