Perdrix bartavelle

Alectoris graeca (Meisner, 1804)



  • 1 768
    observations

  • 27
    communes

  • 85
    observateurs

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2020
A.bernard-laurent - A.bonneron - A.terreau - Adamo Florent - Archimbaud Philippe - Assmann Clémentine - Belaud Maxime - Belleau Eric - Bensa Marion - Bergeon Jean-pierre - Bonnet Xavier - Bouvet Pierre - Breton Francois - Breton François - Brosius H - Brosius Hervé - C.bottau - Canut Marie - Castellana Aurélie - Chapelut Florent - Claudon Sylvie - Combeaud Stéphane - Cossa Jean-louis - Cristini Sylvain - Cruz Camille - Demontoux Daniel - Dentz Clementine - Dunand Jean-luc - E.baudin - E.pollet - F.berthollet - F.goulet - F.poirier - F.rifflet - Fontanilles Philippe - Fribourg Xavier - G.autran - G.delacour - G.rossi - Gastaud Emmanuel - Giordano Remo - Girardon Christophe - Gorgerat Christophe - Guigo Franck - Guillen Gregory - Honore Sebastien - Icardo Emmanuel - Jl.michel - Klein Ludovic - Krammer Mathieu - L.lubet - Labigand Benoit - Lanteri-minet Alain - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Lhommedet Isabelle - Liborio Albin - Loireau Jean-noël - Lombard Georges - M.bouvier - M.pannetton - Malthieux Laurent - Mandine Jean-paul - Mansons Jérôme - Martin-dhermont Laurent - Messaoudene Virginie - Moisson Marie-cécile - Montigny Olivier - Ormea Patrick - P.arsan - P.commenville - P.faucon-mouton - P.pierini - Pardi Jean-luc - Poirier Frederik - Priou Samuel - R.jouillerot - Rebattu Guy - Roux Sophie - S.garnier - T.corbet - Terreau A - Turpaud Anthony - Y.bielle - Zimmermann Laurent

Informations sur l'espèce

La perdrix bartavelle fait partie de la famille des galliformes. De taille légèrement inférieure à celle d'une poule, elle possède un plumage qui la rend difficile à distinguer dans un paysage rocailleux. L'espèce peut être confondue avec sa proche cousine, la perdrix rouge, qui fréquente des milieux plus bas en altitude. Elle s'en différencie par la présence d'un collier noir aux limites nettes. La perdrix bartavelle est une espèce typique des versants dénudés et des pelouses rocailleuses orientées au sud. On la rencontre généralement entre 1500 et 2600m d'altitude.
Le Mercantour est situé dans la zone de contact des aires de répartition de la perdrix bartavelle et de la perdrix rouge. Leur hybride, appelé "perdrix rochassière" peut d'ailleurs s'y rencontrer, surtout en moyenne montagne
7 | 22 | 30
Européenne méridionale
Alectoris graeca saxatilis (Meyer, 1805) | Perdix graeca Meisner, 1804

Video (1)


Une perdrix bartavelle aux aguets

Auteur: MARTIN-DHERMONT Laurent - Parc National du Mercantour
Description: La perdrix bartavelle est un oiseau particulièrement méfiant ne se laissant que rarement observer dans de bonnes conditions. Celle-ci semble d’ailleurs jouer à cache-cache entre les blocs des éboulis et la plume qui virevolte au-dessus de sa tête lui donne même des allures d’indien Sioux scrutant le paysage à la recherche du moindre signe de danger...

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles