Tétras lyre

Lyrurus tetrix (Linnaeus, 1758)

Classe : Aves Ordre : Galliformes Famille : Phasianidae Genre : Lyrurus

  • 2230
    observations

  • 27
    communes

  • 96
    observateurs

  • Première observation
    1982

  • Dernière observation
    2019
-999 - A.bonneron - Am.issautier - Archimbaud Philippe - Assmann Clémentine - Belaud Maxime - Belleau Eric - Bensa Marion - Bergeon Jean-pierre - Bonnet Xavier - Bouvet Pierre - Breton François - Brosius Hervé - C.borreani - C.bottau - Canut Marie - Castellana Aurélie - Chapelut Florent - Claudon Sylvie - Collenot Aurélien - Combeaud Stéphane - Crassous Claire - Cristini Sylvain - Culotta Jean-marc - Demontoux Daniel - Dentz Clementine - Despesse Nadege - Dunand Jean-luc - E.baudin - Evenot Marc - F.berthollet - F.goulet - F.poirier - F.rifflet - F.vilain - Fontanilles Philippe - Fribourg Xavier - G.anglio - G.caratti - G.delacour - Gaillard Laurent - Girardon Christophe - Guigo Franck - Guillen Gregory - Icardo Emmanuel - J.charron - Jc.gachet - Jl.desnos - Jl.michel - Jm.cevasco - Joulot Christian - Klein Ludovic - Krammer Mathieu - L.lubet - Labigand Benoit - Labrande Louis-jean - Lantelme Sandy - Lanteri-minet Alain - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Leccia Marie-france - Lhommedet Isabelle - Liborio Albin - Loireau Jean-noël - Lombard Georges - Lubet L - M.bouvier - M.pannetton - Malthieux Laurent - Mandine Jean-paul - Mansons Jérôme - Martin-dhermont Laurent - Messaoudene Virginie - Millischer Gérard - Moisson Marie-cécile - Montigny Olivier - O.carlotti - Opolka Boris - Ormea Patrick - P.arsan - P.commenville - P.faucon-mouton - P.pierini - P.tordjman - Pardi Jean-luc - Perfus Monique - Poirier Frederik - R.charmetant - Rebattu Guy - Riviere Raphaël - Roux Sophie - S.garnier - Scheyer Laurent - Turpaud Anthony - Y.bielle - Zimmermann Laurent

Informations sur l'espèce

Le tétras lyre, aussi appelé « petit coq de Bruyère » fait partie de la famille des galliformes. D'une taille équivalente à une poule, le mâle possède un plumage noir à reflets bleus. La queue se termine en forme de lyre. La femelle plus discrète s'habille de brun et roux. En hiver, il s'enfonce dans la neige pour éviter le froid nocturne. Il peut passer de longues périodes dans cet igloo s'il fait mauvais temps. - PNE
La survie hivernale du tétras lyre est basée sur les économies d'énergies vitales à cette période de l'année en raison du froid intense et d'une bien maigre ressource : aiguilles, bourgeons et jeunes pousses d'arbres. Le tétras lyre est alors particulièrement sensible au dérangement car il ne peut compenser l'énergie dépensée lorsqu'il quitte précipitamment son igloo au passage d'un skieur ou d'un randonneur à raquettes. - PNE
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Tetrao tetrix Linnaeus, 1758 | Tetrao tetrix tetrix Linnaeus, 1758

Video (1)


La parade du Tétras lyre

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles