Vautour fauve

Gyps fulvus (Hablizl, 1783)



  • 1 220
    observations

  • 27
    communes

  • 91
    observateurs

  • Première observation
    2001

  • Dernière observation
    2021
-999 - A.bonneron - Adamo Florent - Arbez Xavier - Archimbaud Philippe - Assmann Clémentine - Bel Antoine - Belaud Maxime - Bensa Marion - Bergeon Jean-pierre - Bonnet Xavier - Bosc Estelle - Breton François - Brosius Hervé - Canut Marie - Castellana Aurélie - Claudon Sylvie - Collenot Aurélien - Combeaud Stéphane - Cossa Jean-louis - Crassous Claire - Cristini Sylvain - Cruz Camille - Demontoux Daniel - Depernet Corentin - Despesse Nadege - Dova Emmanuelle - Dunand Jean-luc - E.pollet - Evenot Marc - F.berthollet - F.poirier - Fortini Letizia Et Philippe - Fribourg Xavier - Gaillard Laurent - Gerriet Olivier - Girard Pierre - Gorgerat Christophe - Guigo Franck - Guillen Gregory - Guillory Quentin - Honore Sebastien - Icardo Emmanuel - J.charron - Joulot Christian - Klein Ludovic - Krammer Mathieu - L.lubet - Labigand Benoit - Labrande Louis-jean - Lambert-grimpard Corentin - Langlois Louis - Laurent Olivier - Lebard Thomas - Leccia Marie-france - Lhommedet Isabelle - Loireau Jean-noël - Lombard Georges - Lotti Jean-michel - Louvet Sebastien - Lubet L - Lurion Raphaël - M.pannetton - Maison Rémi - Malthieux Laurent - Mansons Jérôme - Marcon Salomé - Marmier Marin - Martin-dhermont Laurent - Mercier Remi - Moisson Marie-cécile - Montigny Olivier - Opolka Boris - Ormea Patrick - P.arsan - P.pierini - Pardi Jean-luc - Parent Clément - Perfus Monique - Poirier Frederik - Priou Samuel - Rebattu Guy - Rey Julie - Riviere Raphaël - Roux Sophie - Roy Cédric - Scheyer Laurent - Turpaud Anthony - Viret Christophe - Warnet Didier - Zimmermann Laurent

Informations sur l'espèce

Le vautour fauve est un rapace diurne de la famille des accipitridés.il fait partie des plus grand avec une envergure de 235 à 275 cm. Adulte, il est bicolore : rémiges et rectrices brun sombre, couverture alaire et corps « chamois clair ». Le cou est orné d'une collerette de plumes blanches. Les ailes sont larges à longs « doigts » avec une queue courte et arrondie. Assez proche, le vautour moine, à la silhouette rectangulaire, est lui entièrement sombre. - PNE
Les vautours fauves ne nichent actuellement pas sur le massif des Ecrins. Leur présence correspond à celle des troupeaux en alpage. Ils sont grégaires et vivent en colonie, il est possible d'observer des vols de plusieurs dizaines d'individus. Le matin, ils quittent leur dortoir et partent en patrouille à la recherche de carcasses et assurent ainsi leur rôle d'équarrisseurs. - PNE
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Vultur fulvus Hablizl, 1783

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles