Genévrier commun

Juniperus communis subsp. communis L., 1753


  • 13
    observations

  • 4
    communes

  • 3
    observateurs

  • Première observation
    2021

  • Dernière observation
    2022
Françoise Dumas - Gineste Benoît - Martin-dhermont Laurent

Informations sur l'espèce

Arbuste prenant des allures variables en fonction de l'altitude (port davantage prostré lorsqu'il atteint sa limite altitudinale). Aiguilles très piquantes, parcourues d'un trait blanc sur la face supérieure, disposées par trois. Attention à ne pas confondre cette espèce avec le genévrier nain (Juniperus communis subsp. nana) qui pousse à plus haute altitude et qui présente des aiguilles relativement appliquées le long des rameaux. - PNE
Ainsi que son cousin le genévrier nain (Juniperus communis subsp. nana), les baies du genévrier commun, appelées "galbules", sont comestibles (utilisées généralement comme aromate dans la choucroute et les pâtés). Les habitants des vallées briançonnaises l'utilisaient dans le traitement du "coup de froid", en croquant les baies ou en les mélangeant à des boissons. A Freissinières, inhalées, les vapeurs de bois de genévrier étaient préconisées contre le rhume. Là-haut, les gens racontent que cette pratique stoppa la peste à l'entrée de la vallée. - PNE
Non renseigné pour le moment
Non renseignée pour le moment
Juniperus borealis Salisb., 1796 | Juniperus communis subsp. montana (Neilr.) Celak., 1867 | Juniperus communis var. suecica (Mill.) Aiton | Juniperus suecica Mill., 1768 | Thuiaecarpus juniperinus Trautv., 1844

Observations par classes d'altitudes

Observations mensuelles